Vélodrome National de St Quentin en Yvelines

Accueil / Actualités / Notre 4000ème baptisé nous raconte son baptême

Notre 4000ème baptisé nous raconte son baptême

427_actu-bapteme.jpg

06 Mai 2015

Le Vélodrome National a initié son 4000ème baptisé ce Samedi 2 Mai 2015. Vincent Joineau nous raconte son expérience lors de son baptême.

Etant habitué aux vélodromes en béton et extérieurs de ma Normandie natale, je voulais rouler sur ce vélodrome couvert en bois. De la même manière que les amateurs de football rêvent de fouler le gazon du stade de France, je voulais rouler sur LE Vélodrome National. Etant présent aux récents championnats du monde, il est appréciable d’évoluer sur la même piste que François Pervis, Grégory Baugé, Bryan Coquard…

Etant juste de passage en région parisienne, j’ai réservé à l’avance mon baptême en quelques clics sur le site internet du vélodrome. Le planning est disponible en ligne (et compréhensible de tous). Ne pouvant venir avec mon vélo personnel, j’ai opté pour un vélo de prêt. J’ai apprécié de rouler sur un vélo Look, une marque Française que j’affectionne particulièrement, et extrêmement réputé dans le domaine de la piste !

J’étais été très bien accueilli par toute l’équipe du Vélodrome. Mon vélo a été réglé à mes cotes, puis le baptême a proprement parlé a commencé après rappel des fondamentaux de la piste (arrêt, lignes…). Jean-François Guiborel m’a accompagné pour les premiers tours de piste. Quand on connait son parcours et son palmarès, il a toute la légitimité pour guider les cyclistes sur cette fantastique piste.

Les premiers tours de piste se font d’abord en bas, puis sur la côte d’azur. Puis, Jean-François me donne son aval pour monter jusqu’à la balustrade. Les premiers tours se font avec l’appréhension de décrocher quand je passe en haut du virage. Je me rappelle soudainement que la piste est aussi connue pour la largeur de 8 mètres ! Les tours s’enchainent et l’appréhension de dissipe.

J’ai ensuite enchainé les tours en faisant quelques accélérations pour profiter pleinement de la piste. Les plongeons depuis le haut du virage au plus fort de la pente (45°) provoque de très fortes sensations ! J’ai beaucoup de plaisir à faire des accélérations, des 200 mètres lancées… En résumé, je me suis régalé pendant 1h !

En passant sur la ligne d’arrivée, je me remémore les images de Grégory Baugé qui passe la balustrade pour rejoindre Arnaud Tournant et Florian Rousseau en tribune après son nouveau titre de champion du monde de vitesse !

Il est déjà l’heure de s’arrêter, je rejoins le centre de la piste pour recevoir mon diplôme et faire une photo souvenir avec la sympathique équipe du vélodrome. Il me tarde de revenir, je suis normalement de nouveau de passage en région parisienne dans quelques semaines, et j’espère bien m’inscrire à un créneau entrainement.

Les dernières vidéos

Hors Serie #2